Quelques mots sur le vin biologique

Quelques mots sur le vin biologique

Produire du vin en Agriculture Biologique, c’est s’engager à proscrire tout produit de synthèse, appliqué au sol, au feuillage ou au raisin.. Au-delà de la culture biologique, il est évident que nous poursuivons notre démarche au chai, pour vinifier nos raisins, sans ajout de produit chimique.

Notre vignoble couvre cinq hectares et demi, il est constitué de sept parcelles de vigne. La proximité du fleuve donne un sol de nature limon argileux, riche en éléments nutritifs.

Notre vendange est effectuée à la main, en clayettes. Le raisin est mis en cuve sans attente.
La fermentation démarre assez rapidement, grâce aux levures indigènes (présentes naturellement sur la peau des raisins).
Nous n’effectuons aucun ajout de produit (levure, gomme, acide…)
Ce procédé de travail nous permet de réduire de façon très sensible l’ajout de soufre.
Millésime 2007 : 94 mg /l Millésime 2009 : 46 mg/l Cuvée Rébecca 2011 : 62 mg/ l
(Taux maximum autorisé en viticulture : 160 mg/l, en Viticulture Biologique : 100mg/l, en viticulture Biodynamique : 70 mg/l)
Ce faible taux affecte peu la durée de garde de nos vins (8 à 10 ans)

Dès la vendange passée, nous procédons au labour : il s’agit de réaliser un griffage en profondeur pour casser l’enracinement de surface. Cela oblige la racine du pied de vigne à plonger plus en profondeur dans le sol et, ainsi à enrichir ses apports nutritifs.

Une fois le labour effectué, vers le mois de novembre, nous semons des engrais verts : de l’avoine, de la moutarde. Par labour, ils seront enfouis dans le sol pour constituer un apport d’azote favorable au démarrage de la végétation.

Le traitement s’effectue exclusivement avec des produits de contact (qui ne pénètrent pas dans la plante). Le soufre et le cuivre ne sont utilisés qu’à dose minimale.
En complément, nous utilisons des produits à base de plantes. Dans la zone naturelle voisine, nous cueillons de l’ortie, de la prêle, de la consoude.. ; Nous les mettons en fermentation, puis nous les filtrons et les utilisons en dilution sur les feuilles et le sol. Elles sont actives contre les insectes, contre les champignons et ont aussi un effet stimulant sur la plante.

Pour assurer un équilibre naturel de la végétation, nous mettons en place différentes actions destinées à favoriser la biodiversité naturelle.

Nous effectuons chaque année des semis de fleurs dont l’action pollinisatrice attire les insectes prédateurs. Pour la même raison, des arbres fruitiers et une haie champêtre ont été plantés sur le tour de la propriété.
Enfin, depuis décembre 2008, nous nous sommes engagés comme refuge LPO (ligue de protection des oiseaux) en implantant des nichoirs et des mangeoires.

Notre label AB est validé par des contrôles, plusieurs fois par an, de notre organisme certificateur : Agrocert.